Compréhension et réflexion

Compréhension et réflexion

Comme le lecteur le sait, j’ai déjà traité en ces lieux de la place qu’occupe, ou plutôt que devrait occuper la philosophie dans l’écosystème de la pensée, par le moyen de l’analogie du navire – un morceau qui, à toute fins utiles, est déjà passé à la postérité. En revanche, je n’ai pas du tout traité de l’acte de philosopher lui-même. Je me propose donc ici de commencer à travailler sur ce thème inépuisable – et que l’on aime d’ailleurs à savoir inépuisable, car les philosophes ont la sagesse de ne pas se garder de la volupté de parler de ce qu’ils sont et de ce qu’ils font. Lire la suite « Compréhension et réflexion »

Ça sert à quoi la philosophie ?

Ça sert à quoi la philosophie ?

Comment ? Vous me demandez quelle est l’utilité de la philosophie ? Vous ne voyez pour toute substance de cette auguste discipline qu’un bavardage abscons et prétentieux ? Vous croyez que les philosophes sont tous d’ennuyants puceaux qui ne cherchent au fond qu’à tirer leur épingle du jeu en s’adonnant à ce qu’ils font de mieux, c’est-à-dire élucubrer ? Flibustiers de carnaval ! Moules à gaufres ! Simili-martiens à la graisse de cabestan ! Bougres de papous des Carpathes! Ne savez-vous donc pas que sur le navire de l’esprit, le philosophe est destiné à occuper la première place parmi les membres de l’équipage ? Que dénué de sa ferme gouvernance, même la plus majestueuse des caravelles ne parviendra qu’à dériver piteusement dans les eaux boueuses de son port d’attache ? Lire la suite « Ça sert à quoi la philosophie ? »

Éloge du silence

Éloge du silence

Un homme doit savoir se taire. On ne le dit pas suffisamment. L’esprit narcissique qui baigne nos âmes à nous, hommes de la postmodernité, nous intime sans cesse de nous faufiler sur la scène du monde : « parle ! » nous dit-il, « prends ta place, fût-ce n’importe laquelle ! », « occupe de l’espace ! », « sois vu ! ». Mais quoi ? Sommes-nous intérieurement vides à ce point qu’il nous faille, pour nous sentir exister, nous déverser sous nos propres yeux ? Lire la suite « Éloge du silence »